18ème Dimanche

Donnez-leur à manger

 

Isaïe 55, 1-3
Psaume 144
Romains 8, 35…39
Matthieu 14, 13-21

Au fil des lectures de ces dimanches d'été, en suivant pas à pas Jésus, dans l'évangile de Matthieu, à travers les plaines couvertes de moissons, sur les rives du lac nourricier avec ses barques de pêche, jusqu'aux endroits déserts où la foule est nourrie, un cadre d'abondance, de profusion, de satiété marque la liturgie.
La vie des enfants, dans ces vacances, le plus souvent bien remplies et riches d'activités de plein air, est à inscrire dans ce cadre. Pour rendre grâces à Dieu qui invite à sa table et rassasie ceux qui ont faim



la faim
Cette exigence du corps est ressentie de tous les vivants. Beaucoup d'hommes sur notre terre en souffrent. Pour d'autres comme ces enfants rassemblés, sans doute à quelques exceptions près, la faim est un plaisir qui permet d'apprécier les repas, le goûter, avec ses yeux, son palais, son ventre. Plaisir de tous les jours. Plaisir exceptionnel des fêtes.
Ayant mieux pris conscience de cela, le sens figuré de la faim spirituelle apparaît en clair. Dieu comble notre faim par son amour. Jésus se donne en nourriture.
La phrase affichée, tirée de l'évangile, relève la nécessité de se nourrir (au sens propre, et au figuré) et de s'en préoccuper pour les autres ; Jésus dit à ses disciples : " Donnez-leur vous-mêmes à manger. "


la communion
On y reçoit en nourriture le corps du Christ. Pain de Dieu qui réjouit le coeur de l'homme, et rassasie sa faim vitale d'amour et d'union. Les enfants apprennent à la messe à goûter la nourriture spirituelle.



l'évangile selon saint Matthieu, chap.14, 13-21.
Jésus nourrit une grande foule avec cinq pains et deux poissons.
La lecture peut se faire à plusieurs voix, mais une répétition s'impose alors avec quelques enfants. Un récitant, Jésus, des disciples.

 


Tout en prenant plaisir à se raconter les uns aux autres les moments de grande faim éprouvée, l'animateur parle concrètement de la faim dont beaucoup d'enfants et d'adultes souffrent dans le monde. Quelques documents photos permettent cette approche. À regarder ensemble sans complaisance, sans oublier la parole impérative de Jésus à ses disciples, devant la foule qui a faim : " Donnez-leur vous-mêmes à manger. "


. Accueil et rite d'ouverture.
. Chant. " Dieu nous accueille " A174 ou "Les pauvres mangeront " D92.
. Lecture. L'évangile de Matthieu 14, 13-21. Lecture dialoguée, après répétition.
. Action. Echange autour des documents visuels sur la faim dans le monde.
. Final. Chant : " En mémoire du Seigneur " D 304.



. La phrase à afficher : " Donnez-leur vous-mêmes à manger. "
. Recherche de documents. Photos sur la faim dans le monde.



de sa mche à vers le désert, le pee d'Isrl, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monted'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dans le d

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu



(Le récitant) En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l'écart. Les foules l'apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisit de compassion envers eux et guérit leurs malades. Le soir venu, les disciples s'approchèrent et lui dirent :
(Les disciples) " L'endroit est désert, et l'heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu'ils aillent dans les villages s'acheter de la nourriture. "
(Le récitant) Mais Jésus leur dit :
(Jésus) " Ils n'ont pas besoin de s'en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. "
(Le récitant) Alors ils lui disent :
(Les disciples) " Nous n'avons que cinq pains et deux poissons. "
(Le récitant) Jésus dit :
(Jésus) " Apportez-les-moi. "
(Le récitant) Puis, ordonnant à la foule de s'asseoir sur l'herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

"Copyright AELF - Tous droits réservés"p

 

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.