18ème Dimanche

Le pain de vie

 

Exode 16, 2…15
Psaume 77
Éphésiens 4, 17…24
Jean 6, 24-35

À nouveau le décor présente un pain associé au livre de la Parole (cf. 17ème dimanche). Une icône du Christ et la phrase affichée : "Je suis le pain de vie" complètent le cadre de la table de la Parole.



Jésus, pain de vie.
Le pain venu du ciel est pain de vie donné au monde. L'importance de la nourriture terrestre est rappelée dans le livre de l'Exode (1ère lecture). Dans le désert, le peuple a faim et rouspète contre Moïse qui les a faits sortir d'Égypte où ils mangeaient à satiété. Le Seigneur leur envoie la manne.
Ce récit très imagé est raconté par un des animateurs.


la Communion.
Tout en faisant le lien avec l'évangile du pain de vie, l'animateur fait répéter le geste de communion. Attitude accueillante des mains et du regard. Le sourire fervent inspiré par la foi accompagne le "Amen", en réponse au ministre de la Communion qui dit "le Corps du Christ" en présentant l'hostie.
Les enfants n'ont pas encore tous communié à la messe. On en tient compte.


l'évangile selon saint Jean, chap. 6, 24-35.
Jésus est le pain de vie : celui qui descend du ciel et donne la vie au monde.

 


Dans un échange de groupe (petits groupes si les enfants sont nombreux, afin que tous aient la parole) l'expérience de la faim et de la soif au sens propre est partagée. Chacun raconte quand il a eu très faim, très soif. Puis l'animateur oriente vers le sens figuré de la faim et de la soif. Ce dont on a besoin pour vivre : parler, avoir des amis, être aimé, réussir, mais aussi donner, servir, etc.


. Accueil : rappel du thème du 17ème dimanche, la table de la Parole où l'on se nourrit.
. 1ère lecture racontée. La manne (Exode 16, 2-15).
. Lecture : évangile de Jean, chap. 6, 24-35.
. Action : la faim et la soif - échange -.
. Chant : "En mémoire du Seigneur" D 304.




.
Se procurer un pain (cf. le cadre).
. La phrase à afficher : "Je suis le pain de vie".



de sa marche à vers le désert, le e dsrl, à bot deouge, récrimina contre Dieu et contre Mo

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean






La foule s'était aperçue que Jésus n'était pas au bord du lac, ni ses disciples non plus. Alors les gens prirent les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L'ayant trouvé sur l'autre rive, ils lui dirent : " Rabbi, quand es-tu arrivé ici ?" Jésus leur répondit : " Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés. Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l'homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son empreinte". Ils lui dirent alors : " Que faut-il faire pour travailler aux œuvres de Dieu ?" Jésus leur répondit : " L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé." Ils lui dirent alors : " Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l'Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel ". Jésus leur répond : " Amen, amen, je vous le dis : ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c'est mon Père qui vous donne le pain venu du ciel. Le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde". Ils lui dirent alors : " Seigneur, donne-nous de ce pain-là, toujours ". Jésus leur répondit : " Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif ".



"Copyright AELF - Tous droits réservés"p


 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.