28ème Dimanche

Elle est vivante la parole de Dieu

 

Sagesse 7, 7-11
Psaume 89
Hébreux 4, 12-13
Marc 10, 17-30

La liturgie de la Parole et la liturgie eucharistique sont les deux grandes parties de la messe. Deux tables autour desquelles les baptisés se rassemblent pour se nourrir de ce que Dieu y offre: sa parole vivante et son pain de vie.
Ces deux parties sont inséparables. C'est pourquoi les enfants rejoignent l'église pour la deuxième partie avec les adultes, alors qu'ils ont célébré entre eux la première partie.
La parole vivante qui pénètre au plus profond de l'âme (2ème lecture) est visualisée par le Livre, lectionnaire ou Bible, qui occupe une place d'honneur au coeur de l'assemblée des enfants.
Le livre est ici plus qu'un outil de lecture. Il symbolise la Parole de Dieu qui révèle les pensées du coeur. " Tout est nu devant elle ". Elle appelle une réponse. " Nous aurons à lui rendre des comptes " (2ème lecture).
On comprend mieux alors l'importance du décor pour mettre en valeur le livre de la Parole de Dieu : un espace dégagé avec de la lumière et des fleurs, aménagé selon le talent des animateurs. La phrase affichée en fait partie : " Elle est vivante la Parole de Dieu ".


Parole agissante.
La Parole de Dieu appelle et fait réagir. Elle ne laisse pas indifférent. L'évangile en donne un exemple frappant : l'homme qui entend Jésus lui dire : " Viens et suis-moi ", doit renoncer à ses richesses. Il s'en va tout triste. " Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu ".




Parole lue.
La Parole de Dieu est offerte à tous. Elle appelle tous les hommes. Bien qu'il y ait un ministère de la Parole à la messe (le diacre en a la charge), elle n'appartient à personne en particulier. La participation de nombreux lecteurs, pas toujours les mêmes, rend compte de cet aspect de bien commun.
Les enfants apprennent à bien lire pour participer eux aussi à ce ministère.




l'évangile selon saint Marc chap. 10, 17-27 (lecture brève).
Jésus rencontre un homme riche. Il l'appelle à le suivre.
Elle est faite à plusieurs voix par des enfants : un récitant, l'homme riche, Jésus, les disciples, mais il est nécessaire de répéter, ce qui est possible dans le temps de l'action.

 


" Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu " (évangile).
À partir de cette image qui frappe, une réflexion est proposée en petits groupes :
Pourquoi est-ce si difficile à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu ?
L'exemple de Zachée (Luc 19) montre cependant que c'est possible.



. Accueil.
. Regard porté sur le Livre de la Parole et lecture par un enfant de la phrase affichée.
. Action : réflexion en petits groupes et répétition par des enfants de la lecture.
. Lecture : évangile de Marc 10, 17-30. - à plusieurs voix -
. Chant. Par exemple : " Comme un souffle fragile, ta Parole se donne " U 45.





.
L'espace à aménager autour du livre de la Parole.
. Prévoir plusieurs exemplaires du texte de l'évangile (lu à plusieurs voix).
. La phrase à afficher : " Elle est vivante la Parole de Dieu ".



de sa marche à vers le désert, le e dsrl, à bot deouge, récrimina contre Dieu et contre Mo

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc


((le récitant) En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut, et tombant ses genoux, lui demanda :
(l'homme riche)
" Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage?"
(le récitant)
Jésus lui dit :
(Jésus)
" Pourquoi dire que je suis bon? Personne n'est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d'adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. "
(le récitant)
L'homme répondit :
(l'homme riche)
" Maître, tout cela je l'ai observé depuis ma jeunesse ".
(le récitant)
Jésus posa son regard sur lui, et il l'aima. Il lui dit :
(Jésus)
" Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi ."
(le récitant)
Mais lui, à ces mots, devint sombre et s'en alla tout triste, car il avait de grands biens. Alors Jésus regarde tout autour de lui et dit à ses disciples :
(Jésus)
" Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu !"
(le récitant)
Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit :
(Jésus)
Mes enfants, comme il est difficile d'entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu ".
(le récitant)
De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux :
(les disciples)
" Mais alors, qui peut être sauvé ?"
(le récitant) Jésus les regarde et dit :
(Jésus)
" Pour les hommes, c'est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu."

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

A la lecture de l'évangile de ce jour on reste un peu sombre et un peu triste comme cet homme, plein de bonne volonté et d'enthousiasme, accouru auprès de Jésus pour l'entendre et le suivre. Car on découvre avec stupeur l'incapacité humaine à répondre à l'exigence principale et ultime de renoncer à ses richesses. Vendre tout et le donner aux pauvres.
Le paradoxe étant qu'on passe son temps et sa vie à accumuler des biens matériels et financiers, en bref des richesses, avec plein de contrat d'assurances et de sécurité afin de ne manquer de rien. Lorsque qu'on est jeune, pour déménager on emporte deux valises et c'est tout. Plus tard il faut un gros camion de plusieurs dizaines de mètre cube pour tout emporter.
L'évangile dénonce cette accumulation des richesses et cet encombrement matériel qui s'oppose au royaume de Dieu. Incompatibles richesses ! avec le royaume de Dieu.
Malgré tout, on accourt vers Jésus avec bonne volonté. Certains même se précipitent à genoux devant lui, alors que le geste essentiel pour le suivre est le dénuement total.
Se désencombrer de soi et de ses biens. Adopter le dénuement de le croix, c'est l'exigence chrétienne par excellence, bien difficile à satisfaire, à choisir.
C'est pourquoi on devient sombre et tout triste comme l'homme de l'évangile qui a rencontré Jésus. Et l'image saisissante du chameau qui devrait passer par le trou d'un aiguille est encore loin de l'objectif à atteindre.
Devant ce constat, il est inutile de se culpabiliser, et il serait aussi dommage d'abandonner le défi à relever. Le bon sens veut par contre que chacun gère au mieux les biens qu'il a gagnés ou reçus, en partageant avec le souci du bien commun. De plus la foi en Jésus éclaire les routes difficiles et provoque des conversions joyeuses, comme celle de Zachée, pour le partage et l'équité entre les hommes.
" Heureux les pauvres de cœur, le royaume des Cieux est à eux." Cette béatitude redonne de l'enthousiasme. Oui ! le royaume de Dieu est accessible, par le chemin du dénuement de soi. Et dans l'eucharistie qui rassemble l'expérience en est donnée.

Gémo


 

p

 

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.