30ème Dimanche

Dieu sauve

 

Jérémie 31, 7-9
Psaume 125
Hébreux 5,1-6
Marc 10, 46-52

Le livre de la Parole est à l'honneur comme les dimanches précédents. En introduisant une icône du Christ à côté du livre de la Parole, la foi en Jésus Parole de Dieu vivante et agissante est signifiée.
Un chant de joie, dès l'ouverture de la liturgie fait découvrir cet aspect ; par exemple, U 28 " Touche nos oreilles ".


Dieu sauve
Son action répond à la foi de l'homme. Ainsi, dans l'évangile de Marc, l'aveugle Bartimée insiste : " Jésus, fils de David, aie pitié de moi ".
Jésus le guérit : " Va, ta foi t'a sauvé ".
Cette dernière phrase est affichée.


la prière de demande
Savoir ce que l'on veut, ce que l'on cherche, se formule en demande ; exprimée liturgiquement dans la prière universelle, la prière contient aussi les demandes plus personnelles qui montent du coeur.

 

l'évangile selon saint Marc, chap. 10,46-52.
La guérison du mendiant aveugle Bartimée.

 

Gestuer l'évangile de Marc, la guérison de Bartimée.
- Un groupe représente Bartimée, l'aveugle, assis, les mains devant les yeux ; quand Jésus l'appelle, le groupe se lève, et simule le rejet du manteau. Quand Jésus le guérit, les mains découvrent le visage.
- Un groupe représente Jésus et les disciples, pointant le doigt vers le troisième groupe pour qu'il appelle Bartimée.
- Un groupe représente les gens qui cherchent à faire taire Bartimée, en dressant la main, comme pour arrêter quelqu'un.
- Puis ce groupe lui fait signe que Jésus l'appelle - petits gestes répétés de la main -
Trois animateurs, un par groupe, se sont concertés avant la liturgie, et dispose chacun d'un texte de l'évangile. L'un d'eux ou une quatrième personne fait la lecture tandis que tous gestuent.

 


. Accueil et présentation du décor (livre de la Parole + icône du Christ, cf. le cadre).
. Chant de joie : " Touche nos oreilles " U 28 (ou un autre).
. Action : on prépare la lecture gestuée de l'évangile en trois groupes.
. Lecture : évangile de Marc 10, 46-52, gestué par tous et lu par un animateur.
. Prière finale de demande, en forme de prière universelle, ou expression spontanée de ceux qui le veulent en référence à la parole de Bartimée : " Fais que je voie ".


. Concertation des animateurs pour gestuer l'évangile en trois groupes.
; 3 textes d'évangile.
. Prévoir une icône du Christ.
. Phrase à afficher : " Va, ta foi t'a sauvé ".

 

Au cours de sa marche à travers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dans le désert, où iÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc

 

En ce temps-là, tandis que Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une foule nombreuse, le fils de Timée, Bartimée, un aveugle qui mendiait, était assis au bord du chemin. Quand il entendit que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier : " Jésus, fils de David, prends pitié de moi !" Beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : " Fils de David, prends pitié de moi !" Jésus s'arrête et dit : " Appelez-le". On appelle donc l'aveugle, et on lui dit : " Confiance, lève-toi ; il t'appelle". L'aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Prenant la parole, Jésus lui dit : " Que veux-tu que je fasse pour toi ?" L'aveugle lui dit : " Rabbouni, que je retrouve la vue. " Et Jésus lui dit : " Va, ta foi t'a sauvé. " Aussitôt l'homme retrouva la vue, et il suivait Jésus sur le chemin.

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

'y a ni pain ni eau? Nous sommes dégoûtés de cette nourrSeigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d'Israël. Le peuple vint vers Moïse et lui dit: "Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Interc

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.