33ème Dimanche

Le ciel et la terre passeront…

 

Daniel 12, 11…14
Psaume 15
Hébreux 10, 11…18
Marc 13, 24-32

L'avant dernier dimanche de l'année liturgique annonce la fin des temps. L'écroulement à venir de tout l'univers correspond à la venue du Fils de l'homme, le Christ, dans sa gloire (évangile). Des enfants sont déjà instruits de certains phénomènes cosmiques que l'astrophysique vulgarise, telle la fin du système solaire. Ils sont fiers de leurs connaissances et l'occasion leur est donnée d'en parler. L'annonce du message chrétien sur le retour du Christ - sa venue dans la gloire - et le rassemblement final des " élus des quatre coins du monde ", en conjonction avec ces terribles phénomènes, prend d'autant plus de relief.


Le ciel et la terre passeront, les paroles de Jésus ne passeront pas.
L'importance de la Parole de Dieu, si souvent présentée dans ces liturgies avec les enfants, donne ici toute sa mesure. Au-delà du livre de la Parole, entouré de soin et d'attention, mais qui, lui, a une fin, il y a la Parole de Dieu, toujours et à jamais vivante.


l'anamnèse
Dans la prière eucharistique (3 formules au choix) elle parle de la venue du Seigneur Jésus.
La phrase affichée est l'une de ces acclamations : " Nous rappelons ta mort, Seigneur ressuscité et nous attendons que tu viennes ". Elle est chantée avec les enfants. De préférence, celle qui est choisie pour l'eucharistie qui suit.

 

l'évangile selon saint Marc, chap. 13, 24-32
" Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas ".

 

</></FONT><BR>Choisir une béatitude
Chaque enfant choisit le dessin d'un astre à colorier (à découper si ce n'est déjà fait.) Une planète (Saturne et ses anneaux), une comète (avec sa queue), une étoile, une galaxie, un quartier de lune, la terre, etc.
Au mur, sur un panneau, est fixée une reproduction du Christ en gloire. Tout autour les enfants viennent coller (colle repositionnable) leur astre.
Tous, rassemblés devant, chantent l'anamnèse prévue ; puis, quelques enfants sont chargés de détacher tous les astres, et de les réunir dans une corbeille sous le Christ en gloire.
Plutôt que de les détruire, ces astres sont rassemblés, dans l'esprit de ce que dit saint Paul
(Romains 8) : la création sera libérée de la dégradation inévitable pour connaître la gloire des enfants de Dieu. Ce geste est ainsi plein d'espérance au regard d'une prise de conscience terrifiante de la fin du monde.
Remarque : une variante astucieuse et plus spectaculaire de cette action consiste à accrocher les astres avec des trombones sur des fils de nylon (fil de pêche) tendus. Une simple impulsion du doigt de haut en bas sur le fil fait décrocher les astres qui tombent à terre. Ils sont alors réunis dans la corbeille.


 


. Accueil et chant.
. Annonce du sujet : le ciel et la terre passeront, les paroles de Jésus ne passeront pas.
. Lecture. Évangile de Marc 13,24-32.
. Action. Astres, Christ en gloire sur un panneau + chant de l'anamnèse.
. Chant final : " Pour un monde nouveau, pour un monde d'amour… " D 304-1




. Modèles d'astres à distribuer.
. Un Christ en gloire.
. Fils de nylon (de pêche) à tendre au mur, entre des fixations, et des trombones. Essai nécessaire pour la "chute" des astres.
. L'anamnèse à afficher : celle de la messe.

 

Au cours de sa marche à travers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dans le désert, oÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc


En ce temps-là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : " En ces jours-là, après une grande détresse, le soleil s'obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté : les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l'homme venir dans les nuées avec grande puissance et gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l'extrémité de la terre jusqu'à l'extrémité du ciel.
Laissez-vous instruire par la comparaison du figuier : dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l'été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l'homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, et pas même le Fils, mais seulement le Père. "

 

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

Avons-nous remarqué que les textes de ce dimanche sont assez descriptifs de ce qui arrivera un jour selon le message biblique ? Pas de leçon de morale, pas de discours édifiant, mais un récit imagé des effets de la résurrection du Christ pour une rédemption universelle. Le décor étant la fin des temps. C'est l'archange saint Michel qui se lève pour déclencher cette phase finale de transition du cosmos vers autre chose. Les scientifiques et plus précisément les astrophysiciens peuvent se régaler d'entendre cela : les étoiles qui tombent du ciel, les puissances célestes ébranlées, et même il semble que des hommes aient réussi une exploration de l'univers, puisque des anges rassemblent les élus des 4 coins du monde, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel. Merveilleuse description ! qui rends positifs et réjouissants en final tous les récits catastrophes avec lesquels les hommes aiment se faire peur. Voici le Seigneur qui paraît, "il se tient à ma droite", comme le Christ assis à la droite de Dieu : des positions inversées qui divinisent l'homme ! Du coup je suis 'inébranlable'. Mon Dieu, j'ai fait de toi mon refuge, à ta droite éternité de délices !
Il n'y a plus de péchés ! puisque selon la lettre aux Hébreux, Jésus-Christ les a enlevés par son ascension. Le pardon est accordé et nous voici tous menés à la perfection car nous avons reçu de lui la sainteté. Nos noms, selon le prophète Daniel, sont inscrits dans le livre de Dieu.
Bon, d'accord, il faut passer au préalable par quelques épreuves douloureuses, qui ne sont qu'une parenthèse nécessaire de mort dans cette vision de résurrection générale, de rédemption.
Autour de nous, régulièrement par cycle, on entend parler de crise, d'accidents de la vie, de misères, de terribles détresses selon les termes de Marc. N'empêche que par ces récits bibliques visionnaires on est invité à relever la tête, à rester éveillé, à prier sans cesse, pour paraître debout devant le Fils de l'homme.
Ce sont les effets de la résurrection du Christ dès maintenant. Relever la tête, se tenir debout. C'est un scénario de joie qui nous attend. La perspective chrétienne est claire.

Gémo


'y a ni pain ni eau? Nous sommes dégoûtés de cette nourrSeigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d'Israël. Le peuple vint vers Moïse et lui dit: "Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu'il éloigne de nous les serpents." Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse: "Fais-toi un serpent, et dresse-le au sommet d'un mât: tous ceux qui auront été mordus, qu'ils le regardent, et ils vivront!" Moïse fit un serpent de bronze et le dressau sommet d'un mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu'il regardait vers le serpent de bronze, il conservait

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.
Pour réfléchir et prier quand on est seul.