6ème Dimanche de Pâques

Dieu est Amour

 

Actes 10, 25-48
Psaume 97
1 Jean 4, 7-10
Jean 15, 9-17

La révélation " Dieu est amour " n'est pas évidente pour tous. Ceux qui se sentent exclus, mal aimés, ont des difficultés à reconnaître dans leur expérience concrète un Dieu d'amour.
Même si les enfants accueillent d'emblée, sans réserve, cette affirmation lumineuse, Dieu est amour, on ne peut oublier qu'autour d'eux bien des objections se dressent qui les marquent. Avec la méchanceté des hommes, la souffrance insupportable, les guerres ...difficile parfois de croire à un Dieu d'amour.




l'amour.
L'amour de Dieu ne fait pas de différence (1ère lecture), ainsi les païens reçoivent à profusion le don de l'Esprit Saint. L'amour de Dieu prend l'initiative : c'est lui qui nous a aimés en premier (2ème lecture). Jésus dit à ses apôtres : " C'est moi qui vous ai choisis " (évangile). Enfin, un autre enseignement est réconfortant pour tous les hommes de bonne volonté : " Quand on aime, on connaît Dieu " (2ème lecture).



la parole et le silence.
Dans la célébration, il y a beaucoup de paroles, de chants, mais aussi des silences qui ne sont pas faits seulement pour se reposer. Le silence, à la messe, est une manière d'être ensemble attentifs à la présence silencieuse de Dieu.
Aujourd'hui, avec les enfants, on tente une expérience de silence. Un moment court, sans se laisser distraire par les bruits extérieurs, sans chercher à le combler par des pensées pieuses, avec un seul point d'attention : écouter la présence silencieuse de Dieu au milieu du groupe réuni en son nom.



l'évangile selon saint Jean chap.15, 9-17.
" Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ".

 


Un puzzle simple, dont le nombre des morceaux est un peu supérieur à celui des enfants (estimé à l'avance). Chacun reçoit un morceau et tous participent ainsi à l'assemblage. Pour faciliter celui-ci, le contour des morceaux est dessiné sur le support.
A faire remarquer : tous les morceaux sont différents et chacun a une place unique.
Sur cette idée du puzzle, on greffe celle du choix de Dieu qui nous aime différents les uns des autres et chacun avec une place originale. À défaut de dessin reproduit, le puzzle fait figurer la phrase : " Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ".



. Accueil et rite d'ouverture.
. Temps de silence, introduit.
. Lecture. Évangile de Jean 15, 9-17.
. Action. Puzzle.




.
La phrase à afficher : " Dieu est amour ".
. Un puzzle à dessiner et découper sur cartonnette.


de sa marche à vers le désert, le pee d'Isrl, à bot deouge, récrimina contre Dieu et contre Mo

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean



A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : " Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour ; Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour ; comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l'accordera. Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres ".



"Copyright AELF - Tous droits réservés"p

 

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.