7ème Dimanche de Pâques

Le choix du Seigneur

 

Actes 1, 15-17…26
Psaume 102
1 Jean 4, 11-16
Jean 17, 11-19

L'absence physique de Jésus, après son ascension, est suggérée par le décor : au milieu du cercle des enfants rassemblés se trouve un siège vide ; à côté est placé le livre de la Parole.




se référer au Seigneur qui choisit.
Entre Ascension et Pentecôte les disciples s'organisent. Il faut remplacer Judas. Le récit des Actes des Apôtres montre bien que c'est le Seigneur qui choisit Matthias, à travers les moyens humains employés, ici, un tirage au sort entre Matthias et Justus.
De même, les chrétiens dans leur vie, et l'Église dans la conduite de sa mission, doivent se référer au Seigneur dans les choix importants à faire, les décisions à prendre.
La phrase affichée : " C'est moi qui vous ai choisis, dit le Seigneur " (cf. 6ème dimanche de Pâques, Jean 15).



l'amour fraternel.
L'amour fraternel qui lie, au nom du Seigneur, les membres de la communauté rassemblée. La 2ème lecture (1ère lettre de Jean 4) rappelle cette exigence de l'amour.
Le révélateur d'une célébration réussie pour la gloire de Dieu est l'unité dans l'amour fraternel des fidèles. Ce qui s'exprime par le souci du respect des autres, y compris des absents, dans les services rendus, animation, lecture, service de l'autel...
" Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous " (saint Jean, 2ème lecture).
A contrario on pourrait questionner : si dans une messe il n'y a pas d'amour fraternel, Dieu est-il là ?
A la liturgie de la Parole des enfants, ce point important est souvent souligné : l'attention à chacun, aux plus petits, aux nouveaux venus, aux personnes qui accompagnent.
Aujourd'hui, le fondement de cette attitude et de ce climat à créer est donné par la Parole de Dieu.



le livre des Actes des Apôtres chap. 1, 15-17, 20-26.
Matthias remplace Judas dans le groupe des apôtres. C'est le Seigneur qui choisit entre Justus et Matthias, par le truchement d'un tirage au sort.

 


Si les enfants apportent les offrandes à l'Eucharistie qui suit, un tirage au sort est prévu pour la répartition.
Le nom des choses à apporter est inscrit sur un papier, plié en quatre et mis dans une corbeille. Des papiers blancs pliés (sans nom) complètent le nombre nécessaire pour que tous les enfants en aient un.
L'animateur passe la corbeille, chacun tire un papier. Les papiers en blanc ne sont pas nuls, ils peuvent désigner ceux et celles qui sont chargés d'apporter leur offrande spirituelle (qui ne se voit pas), par exemple un moment heureux de la semaine écoulée, une réconciliation à l'école ou en famille, une pensée d'amitié pour quelqu'un.
La procession des offrandes est éventuellement répétée sur place. Tous y participent.
Si cette proposition d'action n'est pas adaptée à la situation, l'animateur lance à la place un échange sur les choix qu'on est amené à faire dans une journée. Dieu a créé des êtres libres, en conséquence, vivre c'est choisir à tout moment dans le cadre des choses imposées. Exemple : je ne choisis pas d'aller à l'école, mais je choisis de participer un maximum en classe plutôt que de rester dans mon coin.


. Accueil, centré sur l'amour fraternel (cf. point d'ancrage)
. Lecture : Actes des Apôtres 1, 15…26
. Action : tirage au sort pour apporter les offrandes (à défaut, échange sur les choix).





.
Procession des offrandes par tout le groupe.
. Du papier découpé et une corbeille.
. La phrase à afficher : " C'est moi qui vous ai choisis, dit le Seigneur ".



de sa marche à vers le désert, le pee d'Isrl, à bot deouge, récrimina contre Dieu et contre Mo

Commencement du livre des Actes des Apôtres



En ces jours-là, les frères étaient réunis au nombre d'environ cent vingt. Pierre se leva au milieu de l'assemblée et dit : " Frères, il fallait que l'Écriture s'accomplisse : par la bouche de David, l'Esprit Saint avait d'avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus, ce Judas qui était pourtant l'un de nous et avait reçu sa part de notre ministère. Il est écrit au livre des psaumes : Que sa charge passe à un autre. Voici ce qu'il faut faire : il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, depuis son baptême par Jean jusqu'au jour où il nous a été enlevé. Il faut donc que l'un d'entre eux devienne avec nous témoin de sa résurrection ". On en présenta deux : Joseph Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias. Puis l'assemblée dit cette prière : " Toi, Seigneur, qui connais le cœur de tous les hommes, montre-nous lequel des deux tu as choisi pour prendre place dans le ministère des Apôtres, que Judas a déserté en partant vers son destin ". On tira au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut dès lors associé aux onze Apôtres.



"Copyright AELF - Tous droits réservés"p


 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.