Saint Jour de Pâques

Christ est ressuscité!

 

Actes 10, 34-43
Psaume 117
Colossiens 3, 1-4
(ou 1 Corinthiens 5, 6-8) Jean 20, 1-9

" Christ est ressuscité ! "
Cette phrase est affichée en grand, avec un spot qui l'éclaire vivement, visible dès l'entrée. Un bouquet de fleurs fraîches est placé près du lectionnaire.

L'accueil : l'animateur y fait un rappel succinct des événements de la Passion célébrée dans la Semaine Sainte : Entrée à Jérusalem (Rameaux), la Cène du Seigneur (Jeudi saint), le procès et la mort de Jésus (Vendredi Saint).


l'évangile selon saint Jean, chap. 20, 1-9.
Marie Madeleine, puis Pierre et " l'autre disciple " au tombeau : il est vide. Jésus est ressuscité. Chant de l'Alléluia, avant et après la lecture.
Le commentaire dialogué laisse libre cours aux réactions et questions des enfants.


Un déplacement est prévu : passer d'un lieu obscur à un lieu plein de lumière. Le lieu obscur a été aménagé sommairement avec un orifice pour simuler le tombeau ouvert (une pièce dans le noir, avec une porte ouverte).
Des enfants férus de cabanes, auront été invités la veille à venir préparer cet espace qui, à défaut de pièce disponible, peut être délimité par de grands tissus ou panneaux.
Dans le lieu plein de lumière, qui est celui de la célébration avec la phrase très éclairée : " Christ est ressuscité ! ", un grand cierge est placé au centre en guise de cierge pascal.
Tout le groupe fait le déplacement du lieu obscur au lieu de lumière, non comme une procession, mais à la manière d'une visite guidée (par l'animateur) où les questions et les commentaires, en référence à l'évangile de Jean préalablement lu, sont bienvenus sans craindre l'alacrité des enfants heureux de bouger.
Puis tous entourent le " cierge pascal " et chantent la résurrection : Alléluia, ou un chant de Pâques du répertoire paroissial.


La procession des offrandes, par les enfants qui rejoignent l'assemblée pour l'Eucharistie, revêt toute son importance pour cette messe de Pâques. Tenant compte de la présence de fidèles occasionnels, non avertis de ce qui est fait pour et avec les enfants, le célébrant précise qu'ils ont célébré entre eux la 1ère partie de la messe : la liturgie de la Parole.

sa marche à vers le désert, le peue d'Isrl, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dans le désert, o

Évangile de Jésus christ selon saint Jean



Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et leur dit : " On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis ". Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.

l me

"Copyright AELF - Tous droits réservés"p

 

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.