Dimanche de la Pentecôte

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs

 

Actes 2, 1-11
Psaume 103
Galates 5, 16-25
Jean 15, 26-27; 16, 12-15

Le long congé de la Pentecôte est propice aux déplacements, aux fêtes de printemps ; les enfants se retrouvent moins nombreux. L'accueil peut, de ce fait, être plus spontané et personnel par une attention à chacun : ce qu'il va faire aujourd'hui et demain, par exemple.




vivre sous la conduite de l'Esprit.
Dans la lettre de saint Paul aux Galates, des mots simples, plein de sens, expriment ce que produit l'Esprit lorsqu'on se laisse conduire par lui : amour, joie, paix, patience, bonté, foi...
Quant aux apôtres, remplis de l'Esprit Saint au jour de la Pentecôte, le don des langues leur permet d'annoncer à tous les merveilles de Dieu.



l'Eglise.
Le don de l'Esprit aux apôtres consacre le début de l'Église, communauté des croyants au Christ ressuscité.
Le mot " Église " est expliqué (= assemblée) en rapport avec l'église, le lieu où on se rassemble. Mais l'Église vit aussi en dehors des églises. Quand les chrétiens se rassemblent pour prier, pour célébrer le jour du Seigneur, le dimanche, c'est l'Église qui prie, c'est l'Église qui célèbre, sous la conduite de l'Esprit Saint.



le livre des Actes des Apôtres chap. 2, 1-11.
Récit de la première Pentecôte.

 


Une langue de feu, en papier de couleur, est donnée à chaque enfant pour qu'il y inscrive un talent qu'il a reçu (par exemple ce qu'il sait bien faire).
Toutes ces flammes sont regroupées et collées sur un panneau, avec si possible l'harmonie d'une belle composition.



. Accueil, dialogue avec les enfants.
. Présentation de l'événement de la première Pentecôte.
. Lecture : Acte des Apôtres 2, 1-11
. Action : langues de feu avec talents inscrits dessus.
. Chant. " Au cœur de ce monde " A 238-1.




.
Des langues de feu, en papier de couleur, découpées.
. La phrase à afficher : " Viens Esprit Saint en nos cœurs. "


de sa marche à vers le désert, le pee d'Isrl, à bot deouge, récrimina contre Dieu et contre Mo

Lecture du livre des Actes des Apôtres



Quand arriva la Pentecôte, au terme des cinquante jours après Pâques, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu'on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent tous remplis d'Esprit Saint : ils se mirent à parler en d'autres langues, et chacun s'exprimait selon le don de l'Esprit. Or, il y avait, séjournant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d'eux entendaient dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l'émerveillement, ils disaient : "Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous des Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d'Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l'Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. "



"Copyright AELF - Tous droits réservés"p


 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.