13ème Dimanche

Vivre sous la conduite
de l'Esprit de Dieu

 

1 Rois 19, 16…21
Psaume 15
Galates 5, 1…18
Luc 9, 51-62

Deux symboles de liberté sont présentés en décor de cette liturgie. Un oiseau, parce qu'il peut aller où il veut, avec l'image rémanente de la colombe qui figure l'Esprit Saint (Mt 3, 16). Une chaîne, celle de l'esclavage dont le Christ nous a libérés, évoquée dans la 2ème lecture. La phrase affichée " Vous avez été appelés à la liberté " est inscrite dans une forme dessinée de colombe.


Vivre sous la conduite de l'Esprit
C'est ainsi que vivent les baptisés ; appelés à la liberté non pas pour faire n'importe quoi (" pour satisfaire son égoïsme " - saint Paul aux Galates, 2ème lecture). Ils se mettent " au service les uns des autres ", avec un seul commandement : " Tu aimeras ton prochain comme toi même. "


l'accueil
Même si le thème ne le suggère pas directement, on parle à nouveau de l'accueil. S'accueillir les uns les autres, puisque Dieu nous accueille en sa maison. Tous les fidèles reconnaissent ainsi, en chacun, un membre du corps du Christ.
S'accueillir avec un bonjour, en se préoccupant d'une place pour chacun et de sa participation à la liturgie.

la lettre de saint Paul aux Galates (5, 1-18)
" Vous avez été appelés à la liberté. "
Une autre lecture est faite en final : l'évangile selon saint Luc (9, 51-62). Ses différentes séquences mettent à l'épreuve la liberté d'accueillir Jésus ou non, de le suivre ou pas.


Les enfants dessinent librement un oiseau en vol et le décorent. Tous les oiseaux sont ensuite fixés, collés, autour de la phrase affichée, contenue dans une forme de colombe.
Devant ce panneau ainsi réalisé, on chante : " Écoute la voix du Seigneur " A 548 ("...qui que tu sois, ton Dieu t'appelle..."). S'il y a dans l'assemblée un flûtiste (ou autre instrumentiste), animateur ou enfant, il accompagne ce chant. La partition lui a été donnée précédemment.


. Accueil par l'animateur qui invite à s'accueillir les uns les autres.
. Phrase affichée, lue par un enfant : " Vous avez été appelés à la liberté " et explications des symboles : la colombe et la chaîne.
. Lecture : lettre de saint Paul aux Galates (6, 5-18).
. Action : des oiseaux dessinés, et un panneau.
. Chant : Ecoute la voix du Seigneur -A 548.
. Lecture : évangile de Luc (9, 51-62)


. La phrase affichée " Vous avez été appelés à la liberté ", contenue dans une colombe à dessiner.
. La partition du chant A 548 à donner éventuellement à un musicien.

 

de sa marche à vers le sert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dansoLecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates



Frères, c'est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l'esclavage. Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte pour votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres ; Car toute la Loi est accompli dans l'unique parole que voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres. Je vous le dis : marchez sous la conduite de l'Esprit Saint ; et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair. Car les tendances de la chair s'opposent à l'esprit, et les tendances de l'esprit s'opposent à la chair. En effet, il y a un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez. Mais si vous vous laissez conduire par l'Esprit, vous n'êtes pas soumis à la Loi.

 

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

Comme s'accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu'il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : " Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu'un feu tombe du ciel et les détruise ? " Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village.
En cours de route, un homme dit à Jésus : " Je te suivrai partout où tu iras. " Jésus lui déclara : " Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête. "
Il dit à un autre : " Suis-moi. " L'homme répondit : " Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père. " Mais Jésus répliqua : " Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. "
Un autre encore lui dit : " Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d'abord faire mes adieux aux gens de ma maison. " Jésus lui répondit : " Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n'est pas fait pour le royaume de Dieu. "

 

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

Il y a plusieurs petits conseils utiles à prendre dans les lectures de ce dimanche, utiles pour bien mener sa vie : Le principe de liberté de choix que chacun exerce pour soi-même et respecte chez le voisin, exemple : le jeune Elisée qui aime le travail bien fait et voudrait terminer de labourer sa 12ème parcelle avant de passer à autre chose à l'invitation du prophète Elie.
L'exigence morale de choisir entre le bien et le mal étant acquise, il reste le plus difficile : choisir entre le bien et le bien. Dans l'exemple d'Elisée, l'homme doit choisir de finir son travail ce qui est bien, ou alors de faire plaisir à Elie qui l'appelle ce qui est bien.
Autre conseil utile : Ne pas se mordre les uns les autres. Ne pas se dévorer comme le loup dévore sa proie, ce qui est une loi naturelle. Les gros dévorent les petits. Les forts dévorent les faibles. Pas seulement dans le commerce mais aussi dans la vie affective, en famille notamment et en amitié ou l'on peut dévorer l'autre par un amour débordant. Autrement dit, conseil utile : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. En commençant par s'aimer soi-même, se respecter, prendre soin de soi - charité bien ordonnée commence par soi-même. Si on ne s'aime pas soi-même on devient envieux et jaloux de l'autre. Les deux vont ensemble, s'aimer soi-même et aimer son prochain.
Mais surtout le conseil à retenir est : "Vivez sous la conduite de l'Esprit de Dieu", sachant qu'il est notre compagnon intérieur depuis le baptême. Est-on à son écoute ? Est-ce qu'on le sollicite comme un familier pour un avis, un conseil ? Sans ce conseiller merveilleux l'homme devient féroce comme les disciples Jacques et Jean qui voudraient détruire un village de Samaritains qui ne veulent pas accueillir Jésus. A l'inverse, avec ce conseiller merveilleux, Esprit qui l'investit, Jésus exerce sa liberté de fils d'homme, il appelle au royaume de Dieu avec vigueur, et respecte le choix de chacun.
La phrase du jour est donc à retenir en conclusion : Vivez sous la conduite de l'Esprit de Dieu, afin d'être par amour au service les uns des autres.
La jeune génération est connectée plusieurs fois par jour à des réseaux, à des proches, par ordinateur et smartphones. Si les baptisés pouvaient aussi, selon cette petite métaphore, être connecté à leur compagnon et conseiller de chaque jour, l'Esprit Saint. Connexion illimitée et gratuite, par la pensée et la prière intérieure qui met en relation avec le monde entier. L'adresse de ce lien est pour ce dimanche : Galates 5,13-18 : Vivez sous la conduite de l'Esprit de Dieu afin d'être par amour au service les uns des autres.

Gémo

 


 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.