1er Dimanche de Carême

Ne nous soumets pas à la tentation

 

Deutéronome 26, 4-10 Psaume 90
Romains 10, 8-13
Luc 4, 1-13

Le temps du Carême commence le mercredi des Cendres, mais beaucoup d'enfants ne participent pas à cette liturgie de semaine, sinon dans le contexte du catéchisme. C'est pourquoi l'introduction de ce dimanche porte sur le Carême et son sens : chemin de 40 jours qui fait monter vers Pâques, la plus grande fête pour les chrétiens, celle de la résurrection de Jésus. Le mot " Carême " est affiché, en grand, à côté de la phrase retenue.
Le décor est au plus simple : un bouquet de fleurs séchées, violet (ou un cierge teinté, ou encore une étole violette) permet d'attirer l'attention sur la couleur liturgique du Carême. Une grande photo de désert situe le cadre de l'évangile : Jésus y est conduit par l'Esprit Saint.



la tentation
Jésus, même rempli de l'Esprit Saint, est tenté, ce qui est rassurant pour les baptisés devenus demeure de l'Esprit Saint et pour ceux qui trouveraient anormal ou inhumain d'être tenté. La prière du Notre Père fait écho à ce thème :
" Ne nous soumets à la tentation " (phrase affichée).
Sur le chemin de la vie, il y a des tentations qui détournent de Dieu. Le Carême est un temps de grâce pour se détourner du mal et se retourner vers notre Père : temps de conversion



la prière du Notre Père
Notre pain quotidien, c'est aussi la Parole de Dieu. On peut dire le Notre Père ou se préparer à le dire à l'Eucharistie qui suit.

 

l'évangile selon saint Luc (4,1-13)
Jésus est tenté au désert.

 


Un échange en petits groupes permet de revenir sur le récit de l'évangile et de préciser l'expérience de Jésus face à la faim, au désir de puissance, au détournement de la Parole de Dieu. Il n'y a pas de mise en commun ; seules quelques questions restées en suspens peuvent être posées en grand groupe.

 


. Accuei : Présentation du Carême.
. Chant à apprendre : " Jésus est le chemin " (Il Est Vivant. Avm. Maison de l'Emmanuel).
. Lecture : évangile de Luc (4, 1-13).
. Action : Echange.
. Prière du Notre Père, dite ou introduite.





. Le mot " Carême " à afficher en grand, à côté de la phrase : " Ne nous soumets pas à la tentation ".

 

Au cours de sa marche à travers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, après son baptême, Jésus, rempli d'Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l'Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le diable lui dit alors : "Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain."Jésus répondit : "Il est écrit : L'homme ne vit pas seulement de pain."
Alors le diable l'emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. Il lui dit : "Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m'a été remis et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. " Jésus lui répondit : "Il est écrit : C'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte. " Puis le diable le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : "Si tu es le Fils de Dieu, d'ici jette-toi en bas ; car il est écrit :
ll donnera pour toi, à ses anges, l'ordre de te garderI ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. Jésus lui fit cette réponse : " Il est dit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. "
Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le diable s'éloigna de Jésus jusqu'au moment fixé.

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

" Je suis avec lui dans son épreuve " est la réponse du Très-Haut à celui qui est à la peine (cf. le psaume).
C'est une réponse minimale que Dieu fait là. Une réponse qui vient du cœur de l'homme qui voit son frère souffrir et se découvre impuissant pour le sortir de son problème apparemment sans solution. Réponse minimale qui soulage cependant car le pire est de se retrouver seul dans l'épreuve. Chacun de nous le sait et pratique cette assistance à personne en danger. Allez, courage ! je suis avec vous. A moins de fuir devant l'autre qui souffre, par lâcheté.
Je suis avec lui dans son épreuve. " Le Seigneur soit avec vous " en est la version liturgique en forme de souhait.
L'objection vient aussitôt : mais que fait Dieu ? Pour sauver ce malheureux qui souffre, pour sauver cet innocent de la mort. Lui, le Puissant selon le psaume, n'a-t-il que cette réponse minimale réconfortante , Je suis avec lui dans son épreuve ?
La réponse du Deutéronome par la voix de Moïse évoque l'épopée du peuple hébreux et sa sortie de l'esclavage par l'intervention de Dieu : " Le Seigneur nous a fait sortir d'Egypte par la force de sa main, la vigueur de son bras, par des actions terrifiantes, des signe et des prodiges ". Je suis avec lui dans son épreuve implique donc de s'engager pour l'en sortir.
Du côté de l'évangile, la réponse à la question 'Mais que fait Dieu ? " (dans l'épreuve de l'homme) est plus précise. Les épreuves de Jésus au désert, ce sont toutes les tentations humaines qui conduisent dans le mur si on y cède. La cupidité pour le pain, pour le pouvoir de tout posséder, pour les performances magiques, les exploits ; cupidité pour l'illusion des miracles.
La tentation est grande aussi de provoquer Dieu sur son propre terrain, sa parole prise au piège de la perfidie du démon - puisque tu es tout-puissant, fais ceci et fais cela -.
Jésus au désert est lui-même la réponse claire et purifiante aux tentations humaines et démoniaques. Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre. Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, c'est lui seul que tu adoreras, et non pas le pouvoir et sa folie des grandeurs. Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu en faisant de ta foi une arme contre lui. Jésus est notre réponse aux tentations humaines. Avec lui nous sommes dans l'épreuve de la foi. Il est notre rempart contre les tentations mortelles. Il est notre carême, en indiquant le chemin de vie à suivre.

Gémo



'y a ni pain ni eau? Nous sommes dégoûtés de cette nourrSeigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d'Israël. Le peuple vint vers Moïse et lui dit: "Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu'il éloigne de nous les serpents." Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse: "Fais-toi un serpent, et dresse-le au sommet d'un mât: tous ceux qui auront été mordus, qu'ils le regardent, et ils vivront!" Moïse fit un serpent de bronze et le dressau sommet d'un mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu'il regardait vers le serpent de bronze, il conservait



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.