26ème Dimanche

Il y avait un riche…

 

Amos 6, 1-7
Psaume 145
1 Timothée 6, 11-16
Luc 16, 19-31

Le décor de la liturgie met en valeur des éléments essentiels : une croix, un cierge neuf, le livre de la Parole (un lectionnaire convient mieux qu'un fascicule).
Le bouquet de fleurs n'est pas accessoire. Il accompagne tout rassemblement de fête, et la messe en est un !



mise en garde pour les riches
L'usage des richesses fait souvent écran, empêchant de voir les situations de pauvreté. Ainsi le luxe et l'opulence de l'homme riche de la parabole (évangile) lui font ignorer la misère du pauvre Lazare.
L'enjeu de l'enseignement de Jésus, au niveau des enfants, qui ont vite fait de se comparer et de faire valoir ce qu'ils ont de mieux que les autres, est de mettre en garde : ce n'est pas avec son beau vélo, ni avec ses belles chaussures que l'on va au ciel, mais avec un coeur de croyant attentif aux autres.
La phrase affichée est extraite du psaume (145) : " Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles. "



l'accueil
La reprise des liturgies, avec les enfants plus nombreux, appelle une attention renouvelée à chacun et en particulier aux nouveaux venus.
C'est pourquoi, l'animateur veille à la qualité de l'accueil, sans oublier les personnes qui accompagnent les enfants : il veille à la place de chacun, à sa participation active dans le déroulement de la célébration.


l'évangile selon saint Luc (16, 19-31)
La parabole de l'homme riche et du pauvre Lazare.

 


Elle vise à rendre visuellement l'aveuglement que les richesses provoquent. Celles-ci empêchent de voir la misère des pauvres.
Pour cela, un panneau a été composé à l'avance avec des photos de magazines représentant toutes les situations possibles de détresse du monde présent : les sans abris, les réfugiés, les victimes de toutes sortes d'agressions, d'accidents, de famine, etc…
Par ailleurs, des pages séduisantes de publicité pour des produits de luxe ont été découpées et sont à la disposition des enfants. Chacun en choisit une et vient la coller (colle repositionnable) sur le panneau indiqué ci-dessus, recouvrant ainsi les photos de situations de détresse.
L'animateur fait ensuite remarquer que les richesses font écran à la détresse des démunis. Aussi, chaque enfant est invité à venir décoller sa page de publicité et à dire ce qu'il voit en dessous (une situation de détresse).
En final, on chante " Les pauvres mangeront " D 90 ou " A ce monde que tu fais " T 146.




. Accueil attentif à tous.
. Présentation du décor centré sur le livre de la Parole.
. Lecture par un enfant de la phrase affichée : " Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles. "
. Lecture : évangile de Luc (16, 1-13). L'aveuglement de l'homme riche.
. Action : panneau des pauvretés, recouvertes de pages de publicité, puis dévoilées.
. Chant : " Les pauvres mangeront " D 90 ou " A ce monde que tu fais " T 146.



. La phrase à afficher : " Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles "
. Le livre de la Parole, mis en valeur, avec croix, cierge, fleurs.
. Un panneau composé de photos de situations de misères.
. Des pages de publicité de luxe, en nombre suffisant pour que chaque enfant puisse en choisir une.


urs de sa marche à vers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dans le désert, oÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc



En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : " Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d'ulcères. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c'était plutôt les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères.
Or le pauvre mourut, et les anges l'emportèrent auprès d'Abraham. Le riche mourut aussi, et on l'enterra. Au séjour des morts il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui. Alors il cria : "Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l'eau, pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. - Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance. Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous." Le riche répliqua : "Eh bien ! père, je te prie d'envoyer Lazare dans la maison de mon père. J'ai cinq frères : qu'il leur porte son témoignage, de peur qu'eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !" Abraham lui dit : "Ils ont Moïse et les Prophètes : qu'ils les écoutent ! -Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu'un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront." Abraham répondit : "S'ils n'écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu'un pourra bien ressusciter d'entre les morts : ils ne seront pas convaincus." "

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

Les lectures de la messe, extraites de la bible, ne sont pas toujours très agréables à entendre.
Comme aujourd'hui. Cette parole de Dieu secoue les riches bien installés dans leur richesse et dans la sécurité illusoire qu'elle procure. Ils ignorent trop la détresse des pauvres.
Le prophète Amos décrit ce scandale et la parabole de Jésus renforce le constat d'une distance infranchissable entre riches et pauvres. On continue malgré tout à rêver de devenir riches en oubliant qu'il est plus difficile à un riche d'entrer dans le Royaume de Dieu qu'à un chameau de passer par le trou d'une aiguille ; oubliant que ce Royaume appartient aux pauvres - Bienheureux ceux qui ont un esprit de pauvre, le Royaume des cieux est à eux. -
Le psaume (145) est bien dans cette perspective de béatitude : Le Seigneur délie les enchaînés, il ouvre les yeux des aveugles, il redresse les accablés, il aime les justes …
Mais l'enseignement de la parabole du riche et du pauvre Lazare va plus loin ; Il montre le lien étroit entre ce qui est vécu sur terre et ce qui sera vécu après la mort. Notre style de vie présente sera une marque indélébile dans le Royaume, comme les traces des clous et blessures sur le corps du ressuscité, ce que Jésus fait remarquer à Thomas : Vois mes mains et mon côté !
Le grand écart vécu par le riche de la parabole entre l'amour proclamé dans la Loi et les prophètes, auxquels il a cru, et son manque d'attention au prochain, le pauvre Lazare à sa porte, restera marqué après sa mort, ce qui deviendra sa honte, son 'enfer' qu'il s'est créé sans volonté d'en sortir, sans repentir sincère.
Le message de ces textes invite donc les croyants et particulièrement les chrétiens à une grande vigilance dans la mise en pratique de la loi d'amour qu'ils professent, amour de Dieu et du prochain. Chacun en ce sens est responsable de son avenir et de son bonheur dans l'au-delà. En vivant au milieu des difficultés à résoudre, et des affrontements inévitables, dans la persévérance et la douceur selon le conseil de Paul à Timothée, en restant irréprochable et droit jusqu'au moment où se manifestera Notre Seigneur Jésus Christ.

Gémo

 

 

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.