34ème Dimanche

Le Christ, Roi de l'Univers

 

2 Samuel 5, 1-3
Psaume 121
Colossiens 1, 12-20
Luc 23, 35-43

Le décor présente une comparaison entre les attributs d'une royauté terrestre, telle que les enfants peuvent la percevoir à travers l'histoire, et ce qui évoque au mieux la royauté du Christ. Sont affichées des reproductions dessinées ou en photos, d'une part, une couronne royale, un sceptre, un carrosse (ou voiture de luxe), un château, des objets de luxe (bijoux, vaisselle, vêtements…) et d'autre part, une croix nue, la scène du lavement des pieds, le tableau d'une guérison, un Christ en gloire, un calice et une patène. Entre les deux ensembles, la phrase : " Honneur, puissance et gloire " est affichée. Ce décor nécessite une préparation importante. Mais, mieux qu'une longue explication, il montre la différence des royautés, en insistant sur le règne de service et d'amour du Christ.



le Christ, Roi de l'Univers
Le choix du récit de Jésus en croix avec les deux malfaiteurs est saisissant pour parler de sa royauté. L'opposition est portée à son comble entre l'imagerie traditionnelle d'un règne terrestre et l'inauguration, par la croix, du règne de Jésus, le Christ.



" Par lui, avec lui, et en lui… Amen ".
Cette conclusion (doxologie) de la prière eucharistique exprime un sommet de la liturgie de la messe, le sacrifice du Christ, prêtre éternel et roi de l'univers.
L'animateur en souligne la place et l'importance dans le déroulement de la messe, ainsi que le " AMEN " final, chanté par tous les fidèles.


l'évangile selon saint Luc (23, 35-43).
Jésus en croix : dialogue avec les malfaiteurs.


Le baptême fait participer à la royauté du Christ. Par l'onction du saint-chrême, le nouveau baptisé devient prêtre, prophète et roi. L'animateur dit simplement que par le baptême, on hérite de la royauté du Christ : on devient un peu roi comme lui, pour servir nos frères, les hommes, et s'offrir pour eux.
Après quoi, chacun vient décorer les mots inscrits sur des pancartes. Mots qui parlent du règne du Christ (selon la préface du jour) : Vie, Vérité, Grâce, Sainteté, Justice, Amour, Paix ; on y ajoute : Service, Offrande.
Ces pancartes accompagnent la procession des offrandes quand le groupe rejoint l'assemblée pour l'Eucharistie. Elles sont déposées ensuite autour du chœur de l'église.


. Accueil et présentation du décor : royauté humaine et royauté divine.
. Lecture : évangile de Luc (23, 35-43).
. Action : pancartes décorées.
. Chant : " Tu es le Dieu des grands espaces " T 171.
. Procession des offrandes. Avant de rejoindre l'assemblée, l'animateur présente l'acclamation " Par lui, avec lui, en lui… Amen " qui conclut la prière eucharistique.





. Prévoir le décor, royauté terrestre / royauté du Christ, avec la phrase affichée : "Honneur, puissance et gloire."
. Prévoir des pancartes, simples morceaux de cartonnette fixés sur des baguettes, avec les mots du règne du Christ, inscrits en grand, à décorer par les enfants.


urs de sa marche à vers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire moÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disait : " Il en a sauvé d'autres : qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'Élu ! " Les soldats aussi se moquaient de lui ; s'approchant ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : " Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! " Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : " Celui-ci est le roi des Juifs. " L'un des malfaiteurs suspendus en croix l'injuriait : " N'es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! " Mais l'autre lui fit de vifs reproches : " Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c'est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n'a rien fait de mal. " Et il disait : " Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. " Jésus lui déclara : " Amen, je te le dis : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. "

 

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

 

Ce dernier dimanche de l'année liturgique et du cycle de 3 ans des lectures de la messe met sous nos yeux Jésus, le Christ, humilié en croix, dans la souffrance et le don total de soi.
La foi nous fait reconnaître en lui le maître de toutes choses, des êtres visibles et des puissances invisibles, comme dit saint Paul. La liturgie le fête en le nommant Christ roi de l'univers, dans cette finale apparemment peu glorieuse ! " Il a voulu tout réconcilier par lui et pour lui sur la terre et dans les cieux en faisant la paix par le sang de sa croix. " (Col.)
Pour cette page qui se tourne chaque fidèle semble inviter à faire le point sur le chemin parcouru vers ce royaume de justice d'amour et de paix.
La question qui s'impose alors concerne la croix : Est-ce que je sais porter ma croix, dans ma vie quotidienne ? Non pas en victime révoltée, mais dans un consentement sauveur, rédempteur, tourné vers les autres, prenant appui sur la manière de faire de Jésus plus préoccupé de son prochain, en croix comme lui, pour le faire entrer dans son Royaume : "Aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le paradis. " Ou bien suis-je encore animé de reproches et de moqueries comme les soldats : Si tu es roi de l'univers, sauve-toi toi-même, sauve notre terre et ton Eglise avec…! ? Ma prière ne dérive-t-elle pas vers cette injonction à Dieu, à la manière du malfaiteur de l'évangile : Sauve-toi toi-même et nous aussi …? Au lieu d'une humble demande, celle d'un cœur confiant : Souviens-toi de moi.
Sur le chemin du Royaume, ces jours-ci, quand et où se trouve réalisé le commandement du Seigneur " Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ? "
De quel don désintéressé de soi suis-je capable et investi dans mon travail, dans mes relations familiales, dans mes engagements et loisirs ?
Au moment de tourner la page d'une année liturgique ces quelques questions peuvent aider la vie de chrétien à mieux se configurer à celle de Jésus le Christ, notre frère et Seigneur. Nous sommes du même sang que lui, nous sommes le corps du Christ, nous avons reçu sa dignité royale de serviteur, nous pouvons en être fier, joyeux et soucieux d'y être fidèle.

Gémo

 

r

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.