5ème Dimanche de Pâques

L'amour fraternel

 

Actes 14, 21…27.
Psaume 144.
Apocalypse 21, 1-5
Jean 13, 31…35

Dans la suite des dimanches de Pâques, l'enseignement de la Parole de Dieu présente le commandement nouveau " Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. " Cette phrase de Jésus est affichée à proximité du lectionnaire, ou sur son support, l'ambon, qui porte ce livre.


l'amour fraternel
C'est à ce signe que les disciples de Jésus sont reconnus comme tels. Il fait partie du plus grand de ses commandements : " Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. " Aujourd'hui, on se rappelle le comment, la manière dont Jésus nous a aimés.


les paroles de la consécration
" Ceci est mon corps livré,…Ceci est mon sang versé." Ces paroles expriment l'amour du Christ pour ses disciples et pour la multitude. Elles sont mises en valeur dans l'action ci-dessous.

l'évangile selon saint Jean (13, 31-35).
" Je vous donne un commandement nouveau. " La lecture est suivie d'un commentaire dialogué avec les enfants sur la manière d'aimer de Jésus, telle que l'évangile en parle.


Les phrases de la consécration ont été agrandies et découpées en plusieurs morceaux, de telle sorte que les enfants puissent les décorer, par petits groupes. Elles sont ensuite assemblées et affichées. On chante alors l'anamnèse (acclamation après la consécration) connue des enfants, ou celle de la messe du jour.


. Accueil et rite d'ouverture.
. Phrase affichée, lue par un enfant : " Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. "
. Lecture : Évangile de Jean (13,31-35).
. Action : Phrases de la consécration, décorées ; un enfant les lit à haute voix, devant tous.
. Chant : En mémoire du Seigneur, D 304.


. La phrase à afficher : " Aimez-vous les uns les autres, comme je vous aimés. "
. Les phrases de la consécration (cf. missel des dimanches, liturgie de la messe) agrandies ou tracées en grandes lettres, découpées en plusieurs morceaux.
. Prévoir un support pour l'assemblage et l'affichage des phrases décorées.


urs de sa marche à vers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean



Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples, quand Judas fut sorti du cénacle, Jésus déclara : " Maintenant le Fils de l'homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera ; et il le glorifiera bientôt.
Petits enfants, c'est pour peu de temps encore que je suis avec vous, Je vous donne un commandement nouveau : c'est de vous aimer les uns les autres. A ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres. "

"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

Parole en plus

S'il y avait un lien à faire entre les 3 textes lus aujourd'hui à la messe, les Actes, l'Apocalypse et l'évangile, ce serait la nouveauté de la Parole de Dieu qui annonce des situations nouvelles.
Sous l'impulsion de cette parole, saint Paul et Barnabé selon le récit des Actes des Apôtres créent des communautés nouvelles en Asie mineure. Leurs voyages, souvent périlleux, ouvrent la porte de la foi aux nations païennes ce qui est nouveau pour l'Eglise issue du monde juif. 'La bonté du Seigneur' est pour tous, dit le psaume.
Puis l'Apocalypse de saint Jean entraîne dans une vision plus métaphysique : un ciel nouveau et une terre nouvelle, après la 1ère création qui aura disparu. Toutes choses, malgré le renouvellement incessant de la vie et des saisons vont vers leur dégradation. Le principe d'entropie veut que toute énergie s'épuise. Mais le règne de Dieu, au milieu des hommes, bouscule cette réalité présente : "Voici que je fais toutes choses nouvelles." C'est vraiment nouveau, car il n'y aura plus de mort, de pleurs, de cris, ni de tristesse.
Enfin dans l'évangile, Jésus donne un commandement nouveau, celui de l'amour fraternel : "Aimez-vous les uns les autres", ce qui pourrait faire sourire certains car Jésus n'a rien inventé, l'amour sous toutes ses formes a été chanté et vécu bien avant lui. Cependant il précise 'Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés' ce qui inclus de porter sa croix et le don désintéressé de soi. Là est la nouveauté, une terre nouvelle, un commandement nouveau, une demeure commune de Dieu avec les hommes.
Tout cela n'est pas de l'utopie, mais se construit au jour le jour par des hommes de bonne volonté, croyants ou non, comme cet ami d'enfance, médecin, qui après avoir pris sa retraite part plusieurs fois par an en mission humanitaire, partout sur la planète là où il y a des cris, des pleurs, des détresses, dus aux catastrophes naturelles, tremblement de terre, tsunami, ou conflits armés avec leurs flots de réfugiés, de déplacés. Haïti, Afghanistan, Indonésie, Moyen-Orient… En accord avec sa femme, sans négliger sa famille, enfants et petits-enfants, avec des risques et des croix quotidiennes, avec sa compétence de médecin il apporte des soins, de l'espoir, et y trouve pour lui du bonheur en équipe avec d'autres, bien plus satisfaisant que de voyager en touriste.
Chacun de nous selon sa compétence propre et à sa place est capable de contribuer à cette terre nouvelle sous un ciel nouveau, avec comme bagage le commandement nouveau de l'amour fraternel que Jésus a enseigné.

Gémo


 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.