7ème Dimanche

Comme votre Père !

 

1 Samuel 26, 2…23
Psaume 102
1 Corinthiens 15, 45-49
Luc 6, 27-38

Reprenant l'idée (cf. dimanche dernier) de se donner des nouvelles les uns des autres et de la semaine écoulée, l'animateur introduit à nouveau la liturgie par ce partage, toujours important, qui donne sens au coutumier et banal : " comment ça va ? - ça va, et vous ? "



comme votre Père !
" Soyez miséricordieux comme votre Père (des cieux) " dit l'évangile de Luc, en développant les nombreuses exigences, à l'extrême, de la Parole de Dieu : " Aimez vos ennemis ; à celui qui te frappe sur une joue, présente l'autre… Donne à qui te demande. Ne réclame pas à celui qui te vole… Faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour… Ne jugez pas. Ne condamnez pas ".
Toutes ces paroles sont à classer " impossibles ", si l'on ne se réfère à la manière dont Jésus lui-même les a pratiquées. Il donne la juste mesure sans laquelle on ne peut adhérer : Jésus a aimé ses ennemis en tentant de les convaincre, en essayant de les sauver, sans rentrer dans le jeu de leur violence, sans faire de concession sur la vérité de son message. Il les a aimés sans leur faire de cadeau.
La phrase affichée : " Prêtez sans rien espérer en retour ".





Au nom du Père
Tout ce que l'on fait en liturgie est au nom du Père. En soulignant la valeur de ces paroles du signe de croix fait au début de la messe, l'animateur ajoute que se rassembler au nom du Père, engage ensuite à être, un maximum, comme Lui, à son image.

 

l'évangile selon saint Luc (6, 27-38)
Sans présumer des réponses, la question est posée aux enfants, en guise de commentaire : " Cela vous paraît-il possible, tout ce que dit Jésus ? "

Bâtir une bande dessinée
L'action sélectionne une des nombreuses idées de l'évangile : " Prêtez sans rien espérer en retour ". Elle est une expression du don désintéressé de soi, à laquelle les enfants sont confrontés : prêter ou ne pas prêter, prêter à un non-prêteur. Il y a aussi en jeu, la question de l'honnêteté : rendre ou ne pas rendre, prendre soin ou pas de ce qui est prêté.
Chacun est invité à dessiner une scène où la question de prêter ou de ne pas prêter s'est posée. Des bulles permettent de formuler les réactions contradictoires, celle de l'enfant, celle des parents, celle du copain.
Une sorte de bande dessinée est ainsi constituée de tous les dessins, et collée sur un support. Elle est affichée.
En conclusion, l'animateur peut relire la finale de l'évangile qui, malgré tout, est gratifiante (Donnez et vous recevrez !), à partir de " Soyez miséricordieux comme votre Père… "




. Accueil et dialogue initial sur la semaine écoulée + nouvelles des uns et des autres.
. Signe de croix, introduit en soulignant la parole " Au nom du Père… "
. Lecture : Evangile de Luc 6,27-38. L'attention des enfants est mise en éveil par la question : les paroles de Jésus que vous allez entendre vous paraissent-elles possibles à réaliser ? "
. Action : Bande dessinée " Prêtez sans rien espérer en retour ".
. Reprise en lecture de la finale de l'évangile : " Soyez miséricordieux… "




. Prévoir des morceaux de papier et de quoi écrire pour la bande dessinée.
. La phrase à afficher : " Prêtez sans rien espérer en retour ".



cours de sa marche à vers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse: "Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Etait-ce pour nous faire mourir dans le désert, oÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : " Je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. À celui qui te frappe sur une joue, présente l'autre. A celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu'on leur rende l'équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.
Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l'on vous donnera : c'est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. "


"Copyright AELF - Tous droits réservés"

 

 

 



















 

Chaque dimanche et jour de fête :

La liturgie de la parole de l'Église Catholique présentée, vivante et active.
Un texte choisi parmi les lectures de la messe, et une idée à mettre en œuvre.
Pour célébrer en paroisse, en groupe, en famille.

Pour réfléchir et prier quand on est seul.